Navigate / search

Inertie

Blog de Kill Moss, le 29 mai 2015

« J’ai lu «Inertie , et je ne vois pas en quoi ton écriture susciterait moins de passion qu’une Virginie Despentes (que j’adore, truly)… » KM

Radio la 1ère de la RTS, le 15 mai 2015

Le 12:30. Bulletin d’informations. Interview de Coraline Pauchard.

« L’écriture de Dunia Miralles ne supporte pas le compromis, elle absorbe ou répulse… » Coraline Pauchard

« Un roman qui dépeint le gouffre de la dépression, ses méandres et sa cruauté ». Natacha Van Cutsem


Agence Télégraphique Suisse, le 8 mai 2015

Article paru dans toute la presse romande.

36e Prix Bibliomedia à Dunia Miralles pour son roman « Inertie »

« La Chaux-de-fonnière Dunia Miralles reçoit le Prix Bibliomedia 2015 pour son roman « Inertie » paru en 2014. Le jury a voulu récompenser « une voix engagée » avec « un style incisif et poignant, mais sans effet de manche », indique vendredi la fondation basée à Lausanne.

L’auteure dépeint la réalité sociale des milieux défavorisés. Elle montre qu’en Suisse aussi des personnes font face à de grandes difficultés matérielles, dans un dénuement social et affectif, note Bibliomedia.

Doté de 5000 francs, le prix sera remis le 15 juin à Dunia Miralles. Une centaine d’exemplaires seront en outre achetés et distribués aux bibliothèques publiques romandes. Publié par les Editions de l’Age d’Homme, « Inertie » est son troisième ouvrage, après « Swiss trash » et « Fille facile’’».

(ats / 08.05.2015 12h38)

Blog littéraire L’Ivre de Lire, en mars 2015

Article d’Amandine G.

« Critique sociale, roman de filles, cash un peu trash, quoiqu’il en soit un ton unique, qui détonne, même – ou surtout – en Suisse, dans la Suisse que l’on nous vend, celle des riches sans souci. »

Le blog littéraire de Francis Richard, le 6 décembre 2014

Article de Francis Richard

« Ce livre, violent par les faits et les pensées qu’il raconte, et par la langue d’écorchée vive, au sens propre et au figuré, de Béa la narratrice, confirme la précarité de l’existence et n’incite guère à l’optimisme ».

www.francisrichard.net

Radio la 1ère de la RTS, le 18 novembre 2014

Emission Vertigo, la chronique littéraire. Interview de Christine Gonzalez.

« La dépression n’est pas un sujet de roman ordinaire. C’est vrai, il n’y en a pas beaucoup, pourtant plus de 5% de la population suisse est atteinte de cette maladie… » CG


Le 12h45 : journal de la Télévision Suisse Romande (RTS) le 6 novembre 2014

« La force de ce roman, Inertie, c’est à quel point, de manière très trash, Dunia Miralles nous montre la fragilité de la ligne qui existe entre la marginalité et la normalité… » Claire Burgy

Si la vidéo ci-dessus ne marche pas, cliquez ici: http://www.rts.ch/g/QMJt

LFM, programme juridique de Leila Delarive, le 4 novembre 2014

« Inertie : un phénomène de société qui est le reflet de la réalité » Philippe Morax
Partie 01 (03:30):

Partie 02 (05:53):

Partie 03 (06:47):

Partie 04 (04:24):

Partie 05 (05:48):


La Télé le 29 octobre 2014

« Ce qui est fort dans ce livre c’est que ses obsessions à elle – Béa -, ce qui fait qu’elle est devenue
inerte, l’auteur les écrit avec un rythme incroyable qui vous donne envie d’en savoir plus… »
Catherine Diop

Si la vidéo ci-dessus ne marche pas, cliquez ici: http://www.latele.ch/play?i=49450

Le Nouvelliste le 28 octobre 2014

« Après « Swiss trash» et «Fille facile», Dunia Miralles continue de creuser avec style et mordant, comme pour une eau-forte, dont la gravure naît de ce travail sombre et précis ». Margot Schütz


Le Courrier le 14 octobre 2014

« … le personnage de Prune, la fillette qui ne parle jamais et redonne momentanément espoir à Béa, est inspiré d’un fait divers qui s’est produit dans la banlieue genevoise». Claude Grimm


Canal Alpha le 9 octobre 2014

« Si La Chaux-de-Fonds l’a inspirée, l’auteure affirme l’universalité de son roman. L’histoire peut se passer n’importe où.» Interview réalisée par Sandra Stähli

Si la vidéo ci-dessus ne marche pas, cliquez ici: http://www.canalalpha.ch/actu/dunia-raconte-bea-aux-prises-avec-les-realites-sociales/

L’Express 30 septembre 2014

« C’est vrai que je renforce cette vision (glauque) de la Chaux-de-Fonds dans mes romans, mais ces histoires pourraient se passer à Meyrin où ailleurs ». Interview de Sylvie Balmer


L’Impartial 27 septembre 2014

« … mon héroïne ne vient pas d’un milieu ouvrier, elle vient de la classe moyenne, c’est une bonne Suissesse dont l’univers s’écroule ». Interview de Sylvie Balmer


Radio la 1ère de la RTS, le 24 septembre 2014

Emission La ligne de cœur. Interview de Jean-Marc Richard

« En lisant Inertie, j’ai eu l’impression que vous faisiez la radiographie de  La ligne de cœur à travers les personnages. Je trouve que ça ressemble à ce que faisait Georges Perec () à l’époque mais avec un talent tout particulier, en ce qui vous concerne, pour décrire le quotidien des gens »   JMR


Littérature-romande.net, le 14 septembre 2014

Critique littéraire d’Inertie par Amandine Glevarec:

« Le ton est drôle, peut-être malgré lui, peut-être parce que je n’ai pas de cœur, peut-être parce que quand c’est cash on peut tout oser, tout entendre, et surtout rire du pire. La vie quoi. Pas celle des magazines en papier glacé, pas la rose bonbon. La vraie… » AG

http://litterature-romande.net/inertie-dunia-miralles/#more-641

 

Entretien avec Dunia Miralles par Amandine Glevarec:

« Je vis selon mes propres règles morales, que je ne place pas au niveau de mon postérieur, sinon ça m’obligerait à m’asseoir dessus… » DM

http://litterature-romande.net/entretien-dunia-miralles/

Vincent Bélet, gérant de la librairie Payot de La Chaux-de-Fonds, le 11 septembre 2014

Inertie, coup de cœur de Vincent Belet

« Dans le monde des écorchés, ici ou ailleurs, certaines personnes n’ont pas droit au bonheur. C’est à force d’inertie qu’ils tentent de vivre en sachant que pour eux la vie est comme une cuillère de merde qu’il faut avaler chaque jour! Livre urticant. Âmes sensibles s’abstenir! » . VB

Radio la 1ère de la RTS, le 4 septembre 2014

Emission Entre nous soit dit. Interview Mélanie Croubalian.

«  L’immeuble recèle son lot d’histoires sombres et son quota de psychoses en tout genre : entre une jeune femme solitaire aux services sociaux, un couple de punks à chiens, une jeune maman toxicomane et prostituée, une famille d’africains, un ouvrier fraîchement séparé, une mère de famille débordée par ses deux marmots, sans compter la concierge acariâtre et la grand-mère menacée par la décrépitude,  il y a de quoi raconter … » MC


Radio Canal 3, le 3 septembre 2014

Interview réalisée par Catia Bellini.

« Un roman claustrophobe et désespéré mais pas que… S’il y a beaucoup de gris dans Inertie, il y a aussi quelques fulgurances de lumière auxquelles Béa, l’héroïne, tente de s’accrocher. » CB


Jean-Louis Kuffer, Facebook le 29 août 2014

« J’aime beaucoup Inertie de Dunia Miralles. Son récit d’une espèce de clocharde de quart-monde chaux-de-fonnier est d’une justesse de ton constante et, sur un thème qui d’habitude me fait fuir dans les bois ou les bars (la femme qui en bave et fume pour oublier), la drôlesse réussit à captiver dans le même genre de narration lyrico-trash qu’Antoine Jaquier. »
Jean-Louis Kuffer

Référence:
Facebook: https://www.facebook.com/notes/jean-louis-kuffer/les-crades-et-la-gracieuse/10152643381964659

PAYOT-L’Hebdo rentrée littéraire 2014, le 28 août 2014

Édito d’Isabelle Falconnier

www.payot.ch

L’Hebdo, les 12 coups de cœur de la rentrée littéraire 2014, le 28 août 2014


« Une spirale d’autodestruction marquée toutefois par de belles rencontres (Prune, une petite fille et Fulvio un immigré italien). Une littérature en prise avec les réalités sociales ».
Julien Burri

Liens externes:
Article par Isabelle Falconnier

Le making of de la séance photo

Pour les radios RTN, RFJ et RJB, le 20 août 2014

Emission Format A3. Interview réalisée par Joëlle Pic-Romain, Sarah Caroll et Jean-Michel Probst.

«Un roman bouleversant, on ne sort pas indemne de la lecture de ce livre ». JPR

Partie 01

Partie 02

 

Cliquez ici si le lecteur ne fonctionne pas >